Category News

Concours #HORROR

Category: News Comments: No comments

horrorteaser

Les réseaux sociaux, c’est mortel, diront les jeunes. Ils ne croient pas si bien dire, #HORROR (2015) en apportant même la preuve indiscutable lorsque le harcèlement virtuel auquel se prête un groupe de jeunes filles tourne au cauchemar, surtout lorsque la plus cruelle du lot décide de virer l’une de ses amies de sa petite fête entre copines… Réalisée par l’actrice Tara Subkoff (que l’on vit dans The Cell et le Teenage Caveman version 2002), ici signataire de son premier long, cette critique sociale et sanglante des passes-temps de gamines de douze ans un peu trop connectées sortira en France en VOD le 27 juillet, via les bons soins d’ACE Entertainment, qui nous avait déjà proposé le bien bon Dementia voilà quelques semaines. Après les troubles d’un vieil homme doutant de sa drôle d’infirmière, c’est donc aux méfaits de jeunes têtes blondes (ou brunes, d’ailleurs) que nous sommes conviés, avec pour surveiller cette teen party les moins jeunes, mais toujours charmantes, Natasha Lyonne (American Pie) et Chloë Sevigny (American Horror Story, Zodiac, le Sisters de Douglas Buck).

horror

Envie d’être conviés à votre tour ? Ne vous en faites pas, c’est possible pour 5 d’entre vous, ACE Entertainment et Toxic Crypt s’alliant pour vous faire gagner 5 codes VOD, que vous pourrez rentrer dans l’iTunes Store pour ensuite avoir accès au film dans votre bibliothèque iTunes. Pour ce faire, rien de plus simple puisqu’il vous suffit d’envoyer un mail à l’adresse toxiccryptfr@gmail.com en me citant un film dans lequel Tara Subkoff a déjà joué.

Pas bien compliqué, à priori, puisque vous avez deux exemples cités dans l’article! Vous aurez jusqu’au jeudi 27 juillet, date de la sortie du métrage chez nous, à 14h pour envoyer vos réponses, suite à quoi un tirage au sort sera fait. Les vainqueurs seront annoncés et contactés courant de cette même journée. A noter que les pass ne seront disponibles que pour la France et la Suisse. Et pour finir de vous convaincre de tenter votre chance, rien de mieux que la bande-annonce du métrage, visuellement soigné et dès lors très attirant…

Read More

RIP Martin Landau

Category: News Comments: No comments

landau

Pas de vacances pour The Grim Reaper, malheureusement… Ainsi, on apprenait en même temps que la perte de George Romero que Martin Landau s’était éteint, à l’âge vénérable de 89 ans. D’abord dessinateur, il se voit inspiré par Chaplin et décide de devenir acteur à son tour, enchainant quelques classiques comme La Mort aux Trousses ou Cléopâtre, ainsi qu’une ribambelle de séries populaires telles Columbo, La Quatrième Dimension, Cosmos 1999 ou Les Mystères de l’Ouest. Mais le succès ne durant souvent qu’un temps, les propositions prestigieuses se raréfient durant les années 70, poussant Landau à se tourner vers la Série B, pour notre plus grand plaisir. On le croisa ainsi dans le toxique The Being, les galactique Terreur Extraterrestre  et The Return de Greydon Clak, ou encore le Cyclone de Fred Olen Ray et sa moto d’une technologie nouvelle. Evidemment, pour les plus jeunes, il était surtout le Bela Lugosi de Tim Burton, qu’il ressuscita dans le fabuleux Ed Wood, ou encore le Dr. Kurtzweil de X-Files, le film. On le revit, encore, dans un Sleepy Hollow a en perdre la tête… Mais si le bisseux se souviendra de lui, c’est sans doute pour sa prestation incroyable dans le Dément de Jack Sholder, où il laissait éclater sa folie pour être aussi attachant que flippant… Bref, un grand s’est éteint, et dire qu’il va nous manquer serait en dessous de la vérité.

Read More

RIP George A. Romero

Category: News Comments: 4 comments

romeroteaser

A force de le voir réveiller les morts et trahir la grande faucheuse, on imaginait peut-être que notre vieil ami George Romero parviendrait à éviter ses griffes. Malheureusement, le réalisateur, l’un des plus cultes du milieu horrifique, s’est éteint le 16 juillet à Toronto, et l’on espère qu’il n’y aura plus de place en enfer… Sait-on jamais, il pourrait revenir. Est-il dans tous les cas bien utile de revenir sur son parcours ? Tout le monde sait fort bien que le mythe du mort-vivant n’aurait sans doute pas la même puissance sans sa trilogie culte et qu’il aura tout de même aligné de sacrées perles dans le genre, tels le touchant et flippant Incidents de Parcours, le magnifiquement triste Martin ou l’efficace Deux Yeux Maléfiques, co-réalisé avec son ami Dario Argento. Bien sûr, on n’était pas obligé de tout aimer, et il est évident que le maestro avait subi une petite baisse de régime en fin de course, son Survival of the Dead n’étant pas une grande réussite. Mais voilà, dans la crypte toxique, on a pour ainsi dire grandi avec Zombie et Creepshow, dont les VHS ont tourné si souvent que mon téléviseur garde toujours des marques de morsures gluantes et des morceaux du gâteau de Bedelia. C’est sûr, on ne passe plus des fêtes des pères classiques depuis que Romero s’est penché sur la question, tout comme on s’attend toujours à croiser un vieux zombie décati dans l’ascenseur de notre hypermarché. Et c’était peut-être là le plus beau tour de force du gaillard: être parvenu à modeler le quotidien pour le rendre flippant, changeant les animaux de compagnie en de cruels assassins, planquant la sorcellerie dans la vie d’une femme au foyer, rendant toute une ville démente à cause d’un produit toxique, transformant un adolescent introverti en un doux dingue suceur de sang ou se penchant sur les déboires d’un romancier spécialisé dans le glauque et se faisant passer pour mort. Seul regret, que le bonhomme ne soit pas sorti plus souvent du cimetière, sa première trilogie se suffisant à elle-même sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter une seconde, très inégale. Mais victime de ses gros succès, le nom Romero était malheureusement plus vendeur lorsqu’il était collé aux revenants que sur des projets plus originaux. Dommage mais qu’importe, nous aurons tout de même eu notre dose, et plutôt deux fois qu’une. Merci, George, tu auras bien mérité ta retraite!

Read More

Emprise Fanzine numéro 3: c’est dispo!

Category: News Comments: No comments

wolfcreekteaser

Tout beau, tout chaud, le troisième numéro d’Emprise Fanzine vient de sortir de presse ! Reprenant les choses là où elle les avait laissées, la revue revient dans la salopette du cinéma horrifique à base de rednecks. Au programme des interviews de Jeff Lieberman (Survivance), Vincent Cahay (acteur/compositeur à l’oeuvre chez Fabrice Du Welz) et Tim Metcalfe (scénariste de Vampire, vous avez dit Vampire ? 2 et du Bones avec Snoop Dogg); des chroniques de Prime Cut et des deux films Wolf Creek; 5 incontournables du cinoche rednecks et un dossier sur Massacre à la Tronçonneuse. 36 jolies pages donc, au format A5 et coûtant seulement 3€ (il vous faudra ajouter les frais de port), que vous pouvez commander en envoyant un mail à emprisefanzine@gmail.com. Ne tardez pas, dans le fanzinat, les premiers à se bouger sont les seuls à être assurés d’avoir la bête!

emprisefanzine

Read More

Un trailer pour Puppet Master Axis Termination

Category: News Comments: 2 comments

axisteaser

Pauvre Charles Band! Alors qu’il suffit au tâcheron Tarantino de balancer à qui veut l’entendre qu’il a rédigé quelques mots sur Charles Manson, avec Brad Pitt et Jennifer Lawrence en tête pour le casting de sa prochaine ode à l’ennui, Band ne parvient même pas à refiler une demi-molle à plus de cinquante personnes avec le trailer de son prochain Puppet Master Axis Termination. Bon, faut dire que le patron de Full Moon ne vend plus du rêve depuis longtemps. Certes, il continue vaille que vaille à taper dans le Monster Movie, tout simplement parce qu’il kiffe ça plus qu’une bonne crème brulée, mais force est de reconnaître que cela fait plus de dix piges que les péloches frappées du sceau de la pleine lune n’ont plus grand intérêt. Peu de chances que ce nouvel opus des marionnettes tueuses change la donne, les derniers opus n’étant même pas parvenus à contenter les fans hardcore. Pas sûr que la bande-annonce d’Axis Termination les rassurent, celle-ci montrant que le Charlie a tellement peu de flouze en poche qu’il doit désormais déguiser ses comédiens en poupées pour après les rétrécir via des effets spéciaux que l’ont attendrait plus du copain Jeff Leroy. Le fun en moins, malheureusement, cette nouvelle virée dans la boîte aux jouets semblant plutôt sérieuse, même si Band, bien sûr réalisateur, laisse sous-entendre qu’il y aura du meurtre à foison. De nazis, principalement, puisque ce volet final de la trilogie Axis (après Axis of Evil et Axis Rising, donc) verra les petites figurines s’allier à un groupe de résistants aux pouvoirs psychiques pour refouler les amis d’Hitler. A voir, en tout cas, car si cela risque fort de sentir le navet, ça pourrait difficilement être plus chiant que le prochain essai du Quentin!

Read More

Ecstasy of Films rugit de plaisir!

Category: News Comments: No comments

wildbeastteaser

Si l’excellent éditeur The Ecstasy of Films quitte de temps à autres l’Italie pour le bien d’American Warrior 2 ou du coffret Re-Animator, tous deux à paraître prochainement, il garde néanmoins le pied bien enfoncé dans la botte. Ainsi, c’est dans le zoo de la bisserie Les Bêtes féroces attaquent qu’ils vont aller poser leurs affaires, ce récit voyant les animaux intoxiqués par un virus dans l’eau et s’en prendre à la race humaine étant bien évidemment prévu en DVD et Blu-Ray. De l’inédit sur le support, et ce malgré la tentative des margoulins de Prism Vision de nous vendre Food for the Gods 2 (aka La Malédiction des Rats) pour la Série B ritale réalisée par Franco Prosperi en 84. Votre serviteur s’étant fait avoir lors d’une virée dans les Cash Converters avec son ami Le Fanzinophile, il est bien content de pouvoir faire l’acquisition du film en bonne et due forme… Comme ce n’est pas pour demain et que l’éditeur travaille toujours sur son édition, on vous propose de patienter en revoyant le trailer italien de la péloche, version trash des documentaires d’Ushuaya. Nicolas Hulot aime déjà, et nous aussi !

Read More

Les jeux d’enfants reprennent!

Category: News Comments: No comments

cuktchuckyteaser

Pas de repos pour les braves gars: Chucky sera de retour via Cult of Chucky, prévu pour le 3 octobre en DVD, Blu-Ray et VOD (du moins aux USA, mais on peut imaginer que la sortie suivra par chez nous, comme ce fut le cas pour Curse of Chucky). A la base, on n’aurait d’ailleurs pas misé un kopek sur le petit rouquemoute,  l’une des rares icônes des good old days à toujours tenir bon la rampe, pendant que Freddy attend de sortir du cauchemar de l’oubli, que Jason ne sait trop si l’on va le sortir du cercueil pour autre-chose qu’un jeu-vidéo, que Pinhead se languit de s’extraire du Z ou que le vieux Myers creuse des citrouilles avant une nouvelle résurrection. Bref, c’est les petits qui s’en sortent encore le mieux, et la franchise Chucky, tout comme la saga Phantasm, peut compter sur son indécrottable auteur Don Mancini, scénariste de tous les épisodes et réalisateur à partir du cinquième. Soyons d’ailleurs honnêtes: le gaillard a toujours eu besoin du rouquin pour faire bouillir la marmite, car si ce n’est quelques crédits pour les séries Hannibal ou Channel Zero (y compris en tant que producteur), il n’a jamais fait grand-chose d’autre le coco. A l’image d’un Don Coscarelli sachant fort bien qu’il lui était nécessaire de sortir le Tall Man de sa morgue pour voir ses comptes en banque respirer un peu, Mancini ne peut donc pas réellement lâcher sa poule aux oeufs d’or, et ce quand bien même son influence a sérieusement baissé depuis une bonne dizaine d’années. Ce sera donc sans la case cinéma que sortira Cult of Chucky, que Mancini imagina juste après Curse of Chucky, sorti en 2013.

Quatre années plus tard, alors qu’elle a survécu au carnage perpétré par le sale jouet (Brad Dourif joue toujours de la corde vocale pour l’occasion), la paraplégique Nica (Fiona Dourif, fille de Brad, rempile aussi) se retrouve dans un asile pour aliénés, les autorités la pensant responsable des meurtres de toute sa famille. Il n’en est bien évidemment rien, même si des assassinats commis dans l’institut font penser à notre héroïne que Chucky n’est que le fruit de son imagination tordue. Pour ne rien arranger, le coupable débarque sur place pour terroriser tout le monde et continuer à jouer avec les nerfs de la pauvre Nica. Pour venir en aide à la suppliciée déboule Andy Barclay, gamin que tourmenta Chucky dans les opus 1 à 3 (Alex Vincent revient dans la peau du personnage, plus de vingt piges plus tard), bien décidé à en finir une fois pour toutes avec le tueur en plastoc. Pas de bol, lui aussi a appelé des renforts en la personne de Tiffany (Jennifer Tilly is back), sa chère et tendre… C’est une évidence, Mancini prend soin de sa mythologie, qu’il connait mieux que personne puisqu’il l’a créée. Soucieux de l’inscrire dans la droite lignée des précédents films, il rappelle donc tous les personnages ayant à un moment ou l’autre marqué les Jeux d’Enfants, peut-être pour un dernier tour de piste. Il est néanmoins évident que Cult of Chucky s’inscrira dans la droite lignée de Curse en ayant recours à la même ambiance pesante et sombre que celle de son aîné, troquant juste le vieux manoir gothique pour le sol froid d’une clinique. Certes, le petit bonhomme risque de vanner à l’occasion, mais on s’attend à se gausser moins fréquemment que lors du génial Bride of Chucky ou l’amusant Seed of Chucky. Dommage ? Pas forcément tant La Malédiction de Chucky avait fait ses preuves en tant que petite Série B fort capable, même si l’on aurait préféré un retour au second degré du milieu de la franchise. Mais ne jouons pas les difficiles, le retour d’un grand nom du genre est toujours un évènement à ne pas louper, d’autant que le trailer qui suit prouve, par images subliminales, que le p’tit mec sait toujours la jouer gore… On sera donc au rendez-vous!

Read More

Le Retro Wizard Day ouvre ses guichets

Category: News Comments: 2 comments

slimeteaser

Le Retro Wizard Day, localisé à Liège en Belgique, avait fortement enchanté le tenancier de la crypte toxique (le report de l’édition 2016 se trouve toujours à ce lien), et vu que nous ne sommes pas du genre à glairer sur une convention proposant DVD pas chers, figurines collectors, rencontres avec fanéditeurs et romanciers, bah c’est avec plaisir que nous préparons déjà notre balluchon pour le 8 octobre prochain. Car oui, le RWD (pour les intimes ayant déjà vu le slibard de son boss Pascal Gillon) revient, toujours avec le même bel esprit puisque toute la thune récoltée ne servira pas à Mister Gillon pour partir en cure de désintox (il consommerait trop de films de cowboys en strings), mais bien pour aider l’association Cap 48. Alors si vous voulez faire d’une pierre deux coups en vous amusant tout en aidant les personnes handicapées, c’est le moment! Le RWD (oui, je suis intime et j’ai déjà vu le slibard à Pascal, mais lui a déjà vu ma bite alors vous savez…) vient d’ailleurs d’ouvrir ses guichets, vous permettant d’acquérir votre place à l’avance et à un tarif réduit (4€ au lieu de 5). Pour toute information, nous vous renverrons sur le site officiel de la convention, qui vous expliquera tout ce que vous voudrez savoir!

rwdbanchris

Read More

Le sentaï déboule en force au Bloody Week-End!

Category: News Comments: No comments

ryderteaser

Le Bloody Week-End, c’est dans deux jours à Audincourt, et ce sera comme chaque année l’occasion de retrouver vos éditeurs préférés, tous présents pour embellir vos DVDthèques et vider vos larfeuilles. Si les Ecstasy of Films, Uncut Movies, Artus Films et Le Chat qui Fume font désormais partie des habitués de l’évènement, Crocofilms n’avait pour sa part jamais trimballé ses écailles à Audincourt, si ce n’est via leurs amis d’Uncut Movies. Ce sera chose faite cette fois, le jeune éditeur y possédant un stand où sera disponible leur toute dernière sortie, le double DVD réunissant les héros masqués de Super Ryders, les fantastiques Supermen et Impact 5. On en sait désormais plus sur les spécificités des galettes limitées à 300 copies, Super Ryders disposant de scènes coupées, d’un commentaire audio de l’équipe de Toku Scope et de trailers. Autant dire que cela va nous donner envie d’aller faire un peu de karaté devant le stand des reptiles, que l’on dévalisera sans doute! Pour finir de vous convaincre, voici le splendide visuel de la bête, qui se place déjà parmi les sorties les plus alléchantes d’une année pourtant déjà bien riche!

rydertotal

rydermonster

Read More

Ingloriuscritik fait son cirque… en papier!

Category: News Comments: 2 comments

inglotease

Ceux qui le connaissent un peu ou qui trainent sur sa page Facebook avaient la puce à l’oreille depuis quelques mois: la page Ingloriuscritik ne sera plus seulement l’un des nombreux poils du pubis de Mark Zuckerberg et passe au physique, devenant un fanzine de 40 pages, entièrement en couleur, ne coûtant que 5€ et tiré à 50 exemplaires. Autant dire que si vous êtes tentés par la bête, faudra pas trop traîner… Et connaissant le géniteur du mag’ en question, on sait que ça va « cinéphiler » en rigolant, le Mister Peter Hooper étant connu pour balancer les vannes et calembours comme Brigitte Lahaie crachait le sperme à la grande époque. De quoi qu’elles causent, ces 40 pages, d’ailleurs ?  Autant laisser le gazier expliquer lui-même, lui qui a fourni le sommaire complet:

Personnages de cirque, monstres de foire : tous a toile ! » avec au sommaire :

– Du chef d’œuvre de Browning a Elephant man , en passant par les coulisses du film de Lynch, les déclinaisons en série TV, des posters de stars comme vous ne les avez jamais vu… tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les freaks sans jamais oser le demander .
– Quand le cinéma Bisse sur les fêtes foraines : le parcours du réalisateur le plus hardos de l’horror movie ou comment tous les chemins mènent a Rob + retour sur « La maison des milles morts » et « 31 » .
– Chroniques de « Fun house » (Tobe Hooper) « Balada triste de trompeta” (Alex De la iglesia) “ Dark ride » (Craig Singer) « The funhouse massacre » (Andy Palmer) « Sideshow : le cirque des horreurs » (Fred Olen ray)…
– Interview dans l’atelier d’une sculptrice du Bis Delphine Paupe
– Comment les clowns sont passés de leur statut d’amuseur public a celui plsu « intimiste » de frappadingues + inventaire de 50 films mettant en scène ces boogeymen
– Une bande dessinée très décalée mettant en scéne 2 ados, gilles et moi, dans un bien étrange cirque…
– Texte hommage (illustré) au dessinateur (entre autre) de « La foire aux monstres » Bernie Wrightson décédé pendant la rédaction du fanzine, le 18 mars 2017.
– Un inventaire de films plus ou moins connu sur l’univers du cirque en mode fantastique et horrifique
– Cadeau bonus en dernière de couverture : le crossover improbable, par un artiste peintre.
– Petit texte hommage très perso
– Petit coup de projo a la convention d’un ami, et son site, le zine d’un autre ami et son site .

Vous l’aurez compris, c’est dans le monde du cirque et des cracheurs de feu que nous allons entrer , donc préparez vos salopettes à petits pois et entraînez-vous au trapèze, car ça risque de voltiger sévère! Pour commander la revue ou éventuellement demander quelques informations à Peter, une seule adresse mail: ingloriuscritik@gmail.com
Ne trainez pas, les zouaves, car il n’y en aura pas pour tout le monde!

inglori

Read More