Category Films

The Prey

Category: Films Comments: 3 comments

Le casque de spéléologue vissé au caillou, les petits Anglais d’Arrow Video continuent de donner dans l’excavation, remontant des entrailles de l’enfer toujours plus de Série B que l’on pensait condamnées à en rester à l’état de VHS surmenées. Voilà une paire de printemps, c’était au slasher The Prey qu’ils offraient leurs bon traitement habituel, plaquant sur une galette HD l’habituel jeu de massacre entre quelques campeurs du dimanche et un grand brûlé lassé d’avoir à se nourrir d’écureuils et de ragondins. Arrow ne faisant jamais les choses à moitié, il fut même décidé d’allonger l’expérience via quelques séquences supplémentaires que la version cinéma ignorait. Pas sûr qu’on y soit gagnants, cependant…

Read More

Tales from the Hood

Category: Films Comments: No comments

Les voies de la distributions sont impénétrables, et on ne compte plus les joyaux que l’on a criminellement omis de porter jusqu’à nous alors que sont quotidiennement importés de vilains cailloux. Pour certaines raisons que l’on aimerait un jour voir éclaircies, les anthologies horrifiques sont particulièrement mal loties de notre côté du globe, à plus forte raison si elles sont réussies. Un constat qui ne date pas d’hier, et remonte même jusqu’au Tales from the Hood (1995) produit par Spike Lee, sans nul doute l’un des plus habiles héritiers de la méthode EC Comics.

Read More

Wilczyca

Category: Films Comments: No comments

A force de bourlingues sur des terres abandonnées des cieux, on en aura croisé des bestiaux inconcevables dont il est encore aujourd’hui pieux de taire l’existence. Les mieux informés ne sont néanmoins pas sans connaître les sushis piranhas d’Okinawa, dévoreurs de yakuzas dont ils emportent les doigts en flottant d’une salle à manger à l’autre. L’homme-crapaud de Louisiane, spécimen insaisissable se fondant dans la brume et la végétation, autant pour fuir que pour attaquer le pêcheur étourdi. Le requin de la mer Ligurienne, capable d’avaler un hélicoptère tout entier si son estomac le veut. Par contre, le loup-garou de Varsovie, on ne connaissait pas encore. Du moins pas avant de se salir dans la neige boueuse de Wilczyca (1983), film d’horreur le plus connu de Pologne.

Read More

Fat Chance (Camp Massacre)

Category: Films Comments: No comments

Il y a ceux qui rêvent de devenir pompiers après avoir vu ces héros braver les flammes pour sauver un chaton de la fournaise, ceux qui se verraient bien porter l’uniforme depuis qu’un gentil policier les a délivrés d’un vilain ravisseur, ceux qui jurent par tous les saints que leur existence se passera derrière les fourneaux après avoir goûté les pruneaux au lard d’un grand cordon bleu… et il y a ceux qui veulent devenir Jim Wynorski depuis qu’ils l’ont vu s’entourer de beautés fatales et de monstres improbables. Il en est ainsi de Daniel Emery Taylor, garçonnet sur le tournage de Return of Swampthing en 89, réalisateur et acteur de micro-budgets (les très culs The Hospital et sa suite, It’s Just a Game) plus de deux décennies plus tard. Avec Fat Chance (2014), retitré Camp Massacre pour se faire mieux voir du marché de la vidéo, le rouquin (c’est bien parti pour reprendre l’héritage du copain Jim, déjà) s’allie au zédeux Jim O’Rear (Hell’s Bells, Torture Room) pour gaver le slasher comme une oie.

Read More

Finders Keepers

Category: Films Comments: 2 comments

Dire que la chaîne Syfy a mauvaise presse dans mon terrier nauséabond nous ramène à l’euphémisme. Et cette habitude, que dis-je cette tradition !, de sévérité envers les téléfilms désincarnés, commandités pour remplir leurs grilles des programmes, ne risque pas de se voir chambouler avec Finders Keepers (2014), petite chose sans intérêt qui parvient à détrousser The Conjuring, la saga Chucky et L’Exorciste sans jamais récupérer leurs habiletés et talents.

Read More

Dr. Black, Mr. Hyde (The Watts Monster)

Category: Films Comments: No comments

Si le réalisateur William Crain restera principalement connu pour avoir rempli les telloches d’épisodes de Starsky and Hutch, The Mod Squad ou Shérif, fais moi peur, les rongeurs des nécropoles que vous êtes doivent plutôt voir en lui l’un des fers de lance de la blaxploitation horrifique des années 70. Après avoir fait bronzer du vampire via Blacula, le voilà qui rend plus funky l’oeuvre de Robert Louis Stevenson, son Dr. Black, Mr. Hyde (1976) abandonnant le vieux Londres pour les ghettos de Los Angeles, et la canne plombée pour les grosses patouilles d’un docteur dont l’âme s’enténèbre en même temps que son écorce se blanchît.

Read More

Spring Break Massacre

Category: Films Comments: 2 comments

Véritable institution outre-Atlantique, le Spring Break, gigantesque fête du printemps permettant les beuveries les plus insensées et remplissant les têtes estudiantines de souvenirs humides, et leurs caleçons de MST, ne pouvait échapper bien longtemps aux serres du slasher flick. On se souvient du drolatique malgré lui Nightmare Beach (aka Welcome to Spring Break) d’Umberto Lenzi, et ce fut ensuite au particulièrement Z Spring Break Massacre (2008) de se faire rabat-joie et tenter de mettre fin aux festivité en pourfendant du festoyeur. Pas avec les mêmes résultats, malheureusement…

Read More

L’Attaque des Sangsues Géantes

Category: Films Comments: 2 comments

Si l’on sait qu’il ne faudrait pas s’appuyer sur ses murs de peur de les voir tomber, on ne peut pourtant réfréner l’envie d’applaudir l’antre aux bêtes assemblées à base de petits riens par Roger Corman, grand prélat de l’épouvante cheap et de la science-fiction la plus dépourvue. Pour L’Attaque des Sangsues Géantes (1959), Tonton Roro refilait les clés de la maison à Leo Gordon (ici scénariste, mais ailleurs acteur, voir La Malédiction d’Arkham pour s’en faire la preuve) et Bernard L. Kowalski, réalisateur de Night of the Blood Beast (1958), SSSsss (1973) et quatre épisodes de Columbo. Et tout ça pour mener la danse d’une paire de limaçons mutants, enfouis sous la gadoue de marécages où les rednecks sortent la pétoire et les blondinettes font cocus leurs gros époux.

Read More

House II : La Deuxième Histoire

Category: Films Comments: 4 comments

Joli petit succès bien plus influent que ce que l’on a bien voulu le dire, au point qu’il n’est pas certain que sans lui Evil Dead 2 ou Beetlejuice aient été les mêmes, le premier House ne pouvait décidément pas refermer la porte à double tour derrière lui. Et Sean S. Cunningham, producteur heureux depuis que le bon Jason Voorhees lui ramène autant de caboches piétinées que de liasses de gros billets, garde son sens des affaires intact en commandant une séquelle à Ethan Wiley (Children of the Corn V en 98, Brutal en 2007). Pour un résultat, si fidèle à l’esprit du premier volet, autrement plus familial que le film de Steve Miner.

Read More

Caesar and Otto’s Summer Camp Massacre

Category: Films Comments: No comments

Avec un nom comme le sien, Dave Campfield était prédestiné à passer son mois d’août dans un campement maudit. Pour y prendre du bon temps plutôt que pour y ramasser les trombines décapitées des campeurs voisins, son Caesar and Otto’s Summer Camp Massacre (2009) plantant sa tente sur le terrain vague de l’humour plutôt que sur le cimetière improvisé du slasher grave. Un choix judicieux au vu des moyens engagés.

Read More