Category Films

Suffer Little Childern

Category: Films Comments: No comments

Le cinoche fantastico-horrifique déborde tellement de sales garnements qu’il faudrait probablement une armée de Super Nanny ou de Pascal le grand frère pour ramener toutes ces petites têtes blondes dans le droit chemin. Pas sûr que les stars du petit écran parviendraient à corriger la vilaine Elizabeth en lui faisant faire la vaisselle ou en la forçant à enchaîner les pompes dans le jardin, cependant : possédée par le Diable lui-même, il lui suffirait d’un regard pour les priver d’antenne. Vous l’aurez compris, Suffer Little Children contient du problem child au kilo.

Read More

The Scarecrow Slayer

Category: Films Comments: No comments

Sans avoir cassé la baraque, The Scarecrow (2002) vendit assez de palettes de DVD pour que ces doux brigands de chez The Asylum donnent le feu vert pour une séquelle, The Scarecrow Slayer (2003). Avec une fois encore plein de teenagers zigouillés à la faucille, des prises de karaté et un second degré de tous les instants ? Oui, mais aussi un un soupçon de romance tristounette faisant de cette suite qui sent bon le vieux foin un slasher pas loin d’être dépressif.

Read More

Un Couteau dans le Coeur

Category: Films Comments: No comments

Difficile de parler d’Un Couteau dans le Cœur… avec la rage au ventre : au-delà de sa dimension purement artistique, et de ses enjeux exclusivement narratifs, le film de Yann Gonzalez fait d’emblée souci pour qui aime fouiner sur les réseaux et glaner quelques commentaires éclairés. J’entends surtout quelques réflexions bêtas de « progressistes » fous, qui se félicitèrent que les bisseux aimassent quand même Un Couteau dans le Cœur, eux qui flashent généralement sur les gros nibards et les belles donzelles, plus que sur les charmes bi- ou homos… Ouf, nous étions sauvés ! L’Amicale de la Tolérance avait parlé et avait estimé que nous progressions, car tout le monde le sait : le bisseux quelconque est un fieffé hétéro généralement, gilet giallo bas du front abruti par sa libido mâle, conservateur irrécupérable dans son amour baveux de la fifille bien carrossée, qui bande pour une paire de loches… et crie au scandale devant des mecs qui se tripotent. Bref, z’avez compris les bisseux : pour être dans les clous, z’avez intérêt à aimer le film, sinon vous passerez vite pour des types vaguement homophobes et vulgairement hétérophiles. Le film en propre ? On s’en branle, car the médium is the message pour ces thuriféraires du Progrès, tout le reste n’est rien, du moment qu’on adhère à la démarche et à la leçon de moral(in)e.

Read More

Eyes of the Werewolf

Category: Films Comments: No comments

Quelques années avant de se fendre du fabuleux Werewolf in a Women Prison (2006), Jeff Leroy tâtait déjà de l’homme-loup au détour de Eyes of the Werewolf (1999), une production qu’il réalise pour le compte du zédard ultime qu’est David Sterling. Enfin, qu’il réalise ou pas d’ailleurs, puisqu’est surtout crédité au même poste un certain Tim Sullivan. Le début des problèmes ?

Read More

Capitaine Kronos, Tueur de Vampires

Category: Films Comments: 2 comments

Souvent considérées comme un simple bonus visant à prolonger une expérience sixties jugée comme largement supérieure, les années 70 selon la Hammer sont pourtant loin de démériter. Mieux : si la période ne fut pas la meilleure du studio sur le plan pécuniaire, elle vit les Anglais expérimenter, mixer les saveurs et saupoudrer leur cinéma gothique d’aromates psychédéliques (le sous-estimé et pas moins bon que ses grands frères Dracula 73), d’un petit regain de cruauté bienvenu (Le Cirque des Vampires), de bastons orientales (La Légende des Sept Vampires d’Or) ou même de pincées du film de cape et d’épées. Ce sera le cas sur Capitaine Kronos (shooté en 72 pour sortir deux ans plus tard), sur lequel la firme prouvait qu’elle pouvait encore montrer les crocs et pondre l’une de ses meilleures productions.

Read More

Demonoid – Les Doigts du Diable

Category: Films Comments: 2 comments

Avoir la main baladeuse, c’est mal. A plus forte raison lorsque l’on prête ses doigts à Lucifer, dès lors parti répandre la mort et la désolation sur son chemin, quand il n’en profite pas pour se faire un peu de flouze à Las Vegas. Welcome to Demonoid (1980), Série B venue du Mexique dont on ne sait trop si on doit accepter la poignée de main.

Read More

Night of Fear

Category: Films Comments: No comments

Don’t go in the woods… alone ! qu’on leur avait dit, mais les blondes n’écoutent rien ! Les blondes ? Briony Behets d’abord (l’héroïne de Long Weekend), qui s’en fout carrément et chevauche tranquillou dans la campagne australienne, aux alentours de Sidney. Tant pis pour elle : un maniaque en salopette rôde dans les parages et elle comprendra trop tard son erreur… Oui, Night of Fear démarre sans ambages, mais pour un film de 54 minutes c’est encore préférable. Il faut dire qu’à l’origine, cet objet étrange fut conçu pour être l’épisode pilote d’une série TV d’horreur intitulée Fright, déclinable en douze chapitres… D’où le titre au générique : Fright – Night of Fear. Las, le projet effraya tant que les feuillets passèrent vite fait au concasseur. Shooté en quelques jours seulement, Night of Fear bénéficia néanmoins d’une sortie cinéma aux antipodes, en 1972. Mais passée sous les fourches caudines de Dame Censure, la chose fut interdite un temps en Australie...

Read More

Tragedy Girls

Category: Films Comments: 2 comments

Il a beau ne plus être des nôtres depuis le 30 août 2015, Wes Craven n’en a pour autant pas fini de faire des petits. Parmi ces enfants illégitimes, Tyler MacIntyre ne fait pas partie des plus prisés par les médias, malgré un Tragedy Girls (2017) se frottant au slasher meta et donc à Scream en particulier. Et à ce petit jeu-là, le Tyler ressort gagnant, l’élève dépassant son maître…

Read More

Mortal Kombat : Destruction Finale

Category: Films Comments: 3 comments

On vous l’a dit : voir les trombines de Scorpion, Sub-Zero, Baraka et compagnie revenir sur le devant de la scène à l’occasion de la sortie de Mortal Kombat 11 sur les dernières consoles nous a donné envie de faire quelques saltos avec les deux adaptations des nineties. Et si le premier opus tient toujours largement la route, il en sera bien évidemment autrement du second, déjà ringard dès le jour de sa sortie. Choose your destiny !

Read More

Creepy

Category: Films Comments: 2 comments

Après quelques années consacrées au drame et à la romance, certes avec le plus souvent la petite touche de fantastique qui va toujours bien, le grand Kiyoshi Kurosawa (Charisma, Séance, Kaïro, Loft, Rétribution : que du très bon pour aller vite) retournait en 2016 au frisson via Creepy, thriller terre-à-terre délaissant les fantômes cachés dans un coin du cadre pour un monstre tout ce qu’il y a de plus tangible.

Read More