Category Films

The Ape Man (L’Homme-singe)

Category: Films Comments: No comments

Tout comme on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace, on ne se risquera pas à expliquer à Bela Lugosi comment jouer les sinistres, le Hongrois n’ayant jamais véritablement laissé tomber les smokings sombres comme ses intentions cachées et les sourires sardoniques. The Ape Man (1943), ou L’Homme-Singe en VF, apporte cependant le toujours bienvenu changement dans la continuité, notre prince des ténèbres y traînant une déprime carabinée depuis une expérimentation lui offrant des rouflaquettes à la Dick Rivers et une barbe de hipster. Un spleen bien compréhensible.

Read More

Psycho Cop Returns

Category: Films Comments: No comments

« Enfin, Brian, ce mec est un policier, évidemment qu’il est un peu bizarre et dérangé ! » Bah ouais, de quoi tu t’inquiètes, Brian ? Que le gardien de la paix désire te défoncer le sphincter à coup de matraque ou te donner un coup de jus via son taser ? C’est son rire sadique et son humour noir, le problème ? La déco de sa bagnole faite de membres et des guenilles ensanglantées te turlupine ? Allons Brian… Ce n’est que Psycho Cop Returns (1993), inoffensif mais rigolo petit slasher, principalement soucieux de faire voltiger un maximum soutifs en un minimum de temps !

Read More

Hercule contre les Vampires

Category: Films Comments: 2 comments

Il fallait s’y attendre : en donnant le feu vert à Mario Bava lorsque vint son tour de taper dans le péplum, le producteur branché biceps olympiens qu’était Achille Piazzi (Hercule à la Conquête d’Atlantide, La Vengeance d’Hercule) permit à l’empereur du gothique à l’italienne de repeindre la salle de muscu de la mythologie grecque. Un coloriage glissant vers le sombre, Hercule voyant la vie, et la mort, en rouge et noir à la faveur du présent Hercule contre les Vampires (1961), qu’Artus Films ressort en version HD.

Read More

Battle Queen 2020

Category: Films Comments: No comments

En ces temps troublés, quoi de mieux qu’une bonne petite Série B pour respirer un bon coup, même si les énoooormes melons de Julie Strain prennent toutes la place dans le sac de couchage ? Pari manqué avec Battle Queen 2020 malheureusement, cette riquiqui productions New Concorde, boîte à malice de Roger Corman, modelée en 1999 mais seulement sortie en 2001, décharge plus de déceptions que de plaisirs.

Read More

Murder Weapon

Category: Films Comments: No comments

Un titre fleurant bon la poudre chaude et le biceps huilé, la danseuse des cimetières Linnea Quigley (Le Retour des Morts-Vivants) et la brune incendiaire Karen Russell (Vice Academy, Memorial Valley Massacre) prêtes à en découdre dans leurs vestes en cuir, les boobs en avant et l’arme au poing, une accroche vantant à la fois leurs qualités sous la couette et leurs talents létaux… C’est clair, Murder Weapon (sortie : 1989) fait de l’oeil aux boustifailleurs cherchant un Cobra ou un Commando à la mâchoire moins carrée et aux formes plus arrondies. Une vaste tromperie, car David DeCoteau, comme de juste à la barre de strip-tease, n’entend pas shooter de l’actioner à la mode girl power, mais bien un petit slasher psychologique indécis quant à sa tenue de soirée : bonnet d’âne ou cravate bien serrée ?

Read More

The Runestone

Category: Films Comments: No comments

Fenrir, grand méchant loup de la mythologie nordique, coupable d’avoir mangé tout cru Odin et d’avoir privé Týr de l’un de ses bras, star d’une Série B sur la ligne de départ des 90’s ? C’est possible avec The Runestone (1991), version nordique du mythe du loup-garou, fomentée par le producteur du (chouette) dessin-animé Le Petit Grille-Pain Courageux (ça ne s’invente pas). Attention : port du casque à pointes obligatoire.

Read More

Vampire Vixens

Category: Films Comments: No comments

D’ordinaire plutôt suave et enclin à multiplier les amants dans ses cryptes millénaires, le vampire se fait carrément goulu de cul lorsque vient le tour des polissons du Z de Seduction Cinema de repasser sa cape. Celui de Vampire Vixens (2003), suite de The Vampire’s Seduction (1998), ne portera d’ailleurs qu’une courte chape, de celles qui ne cachent pas grand-chose, puisque c’est à la hot hot hot Tina Krause de lui prêter ses formes, qu’il serait préjudiciable de cacher plus de dix secondes…

Read More

Le Retour de Patrick

Category: Films Comments: 3 comments

Patrick vit encore… et sévit toujours, serions-nous tentés d’ajouter. Tout du moins à compter que l’on considère que ce cousin italien du célèbre comateux de Richard Franklin prenne réellement la relève de son illustre modèle. Certes, comme l’original, ce Patrick est cloué au matelas et mise plutôt sur ses neurones que sur son physique pour lever de la belette. Mais à l’inverse de l’alité australien, dont on célébrait, si ce n’est le raffinement, un certain tact dans l’effroi, le Patou du vieux continent rappelle que les Latins ont le sang chaud et renverse son pot de bolognaise un peu partout.

Read More

Hellgate – Cité de l’Enfer

Category: Films Comments: No comments

William A. Levey devait être un peu maso sur les bords, le réalisateur de Blackenstein (1973), version blaxploit’ du mythe du baron tricoteur de cadavres, généralement considérée comme la pire du lot, et du Monaco Forever (1984) avec Jean-Claude Van Damme, que l’on ne s’embarrassera même pas à commenter, revenant encore et encore avec de nouvelles bobines sous le bras. Et tout ça pour quoi ? Pour des nèfles tiens, la plupart des tentatives du bonhomme se soldant par des échecs critiques et des pluies de moqueries. Qu’il garde son parapluie en pogne, car l’averse n’est pas finie avec son étrange Hellgate – Cité de l’Enfer (1989), direct-to-video foiré de chez foiré mais aussi une divertissement cheesy apte à envahir quelques soirées Pizza Hut.

Read More

Godzilla contre Ebirah

Category: Films Comments: No comments

Sur la plage abandonnée, Godzilla et crustacé. Et l’amie des zanimos Brigitte Bardot de perdre ses faux cils à la vision de Godzilla contre Ebirah (1966), monster mash pas tout à fait dans la tradition de la saga au lézard ravageur puisque mettant l’humain sous les spotlights à la place des titans boxeurs. De quoi faire râler les fans du Gojira (le streum hein, pas le groupe de metal emmerdant), qui devraient pourtant déjà s’estimer heureux puisqu’à l’origine, l’iguane atomique ne devait même pas être de la partie…

Read More