Gungala, la vierge de la jungle

Category: Films Comments: No comments

gungalateaser

En cet automne tout gris, la meilleure des surprises nous vient peut-être des usines Artus Films : comprendre l’édition DVD du diptyque Gungala, qui ouvre une nouvelle collection dans le catalogue de l’Ours, celle des Filles de la jungle. Miam ! On attend maintenant les Tarzana et autres Luana dans le même panier. Après tout, Jane n’avait qu’à bien se tenir...

Read More

Chromeskull – Laid to Rest 2 (Skull)

Category: Films Comments: No comments

chromeskullteaser2

Robert Hall a plus d’un squelette chromé dans son placard et tient à le faire savoir avec Chromeskull, séquelle d’un Laid To Rest à la fois brutal et tout en ambiances. Est-ce que Chromeskull, tueur sadique se créant ses petits snuff movies dans son coin, confirme la bonne impression qu’il nous avait faite en 2009 ? Disons que c’est compliqué…

Read More

Les Hommes d’une autre Planète

Category: Films Comments: No comments

marsmenteaser

Pour un E.T. pacifiste et tombé dans nos prairies dans l’espoir d’y trouver une cabine téléphonique, combien de terribles despotes galactiques déboulant avec l’envie de faire des Terriens ses petits esclaves personnels ? Visiblement, en Asie, 100 % des visiteurs spatiaux seraient d’immondes salopards, et mieux vaut ne pas compter sur Les Hommes d’une autre planète (1976) pour inverser la tendance…

Read More

L’Île Sanglante

Category: Films Comments: 2 comments

ilesanglanteteaser

Puisque le gros bouillon rougeaud Les Dents de la Mer a autant profité à la Universal qu’au romancier Peter Benchley, il était entendu que tout ce beau monde piquerait une nouvelle tête dans une grosse Série B friquée qui prend la flotte. Et ce dans quasiment tous les sens du terme, puisque L’Ile Sanglante se déroule en milieu marin… mais fut aussi un sacré échec lors de sa sortie. Au point que sa star Michael Caine refuse toujours d’en causer au jour d’aujourd’hui…

Read More

Frayeurs

Category: Films Comments: No comments

frayeursteaser

Et hop, nouvelle sortie de terre pour Fulci, légende du bis transalpin qui n’en finit plus de ressusciter de sorties en sorties, la haute-définition lui servant de bonne excuse pour jouer les phénix et faire son nid dans nos petits cinémas privés. Devenu un auteur dont la présence fantomatique nous semble constamment collée aux basques, apparaissant et disparaissant de nos étagères après nous avoir retourné le bide ou nous avoir aéré le cervelet, le grand Lucio nous rappelle qu’il avait déjà appris par coeur son tour de spectre immortel avec Frayeurs (1980).

Read More

H² Fanzine is back !

Category: News Comments: No comments

h22teaser

Ca ne chôme pas chez H² Fanzine, qui sort déjà son second numéro alors que le premier semble à peine sorti des presses! Tant mieux, on n’a jamais trop de lecture, surtout lorsque le zine en question s’intéresse à des thématiques rarement mises en avant dans la galaxie du fanzinat fantastique, comme ici l’écologie via deux nouvelles et un retour sur le Okja du génie Bong Joon-Ho (Memories of Murders, The Host, Mother). Tant qu’on est dans les bestioles, mais avec moins de coeur que l’espèce d’hippopotame bizarroïde qu’est celui du Coréen, direction Arac Attack et Teenage Caveman, avant d’aller fouler du pied quelques salons et conventions de l’année. Comme pour le premier opus, tout cela se préco sur Ulule, en format papier ou numérique !

h22couv

Read More

Beyond the Gates

Category: Films Comments: No comments

beyondgatesteaser

Si le cinéma d’horreur considéré comme mainstream n’en finit plus de se blottir dans les bras translucides de la ghost story ou ceux sentant l’eau bénite du film d’exorcisme, avec ça et là un slasher ou un home invasion pour rompre la monotonie, cela fait déjà quelques années que les indépendants retournent en enfance pour taper dans le revival 80’s. Avec son jeu de société maudit dont les règles sont édictées par une vieille VHS, Beyond The Gates rappelle que son magnétoscope est toujours en état de marche.

Read More

Kolobos

Category: Films Comments: 2 comments

kolobosteaser

Sorti voilà près de vingt ans, Kolobos fait partie du club très select des slashers indépendants ignorés du grand public et par une bonne part des fantasticophiles, mais vénérés à mort par une poignée de connaisseurs. Secret bien gardé du genre et OVNI aux frontières de l’improbable, cet unique film du duo  Daniel Liatowitsch/David Todd Ocvirk (ça roule tout seul sur la langue) mérite en tout cas le détour…

Read More

Uncut Movies vend son âme à Satan !

Category: News Comments: No comments

escalofriotea

Les gaillards d’Uncut Movies venant tout juste de finir de passer la serpillère après le carnage Bouquet of Guts and Gore, les voilà qui cèdent aux douces tentations de Lucifer. Ouaip, leur prochaine sortie, c’est Escalofrio, bisserie espagnole de la fin des seventies, tournée par un Juan Piquer Simon que l’éditeur connait bien (Pieces, alias Le Sadique à la Tronçonneuse) ainsi que Carlos Puerto (La Capilla Ardiente, chroniqué ici), et j’aime autant vous dire que des cornes vont pousser. C’est que ce Satan’s Blood part bien évidemment rejoindre le sous-genre, très prisé dans les années 70, de l’horreur infernale, avec ses suppôts du démon et ses sectes se roulant dans les flammes de l’enfer. Par Samael, voilà un bien beau programme, et sachant qu’il faut faire honneur au bouc, Uncut Movies lance donc les précommandes de son médiabook (32 pages dans le livret, et en bonus c’est David Didelot qui se change en prêtre des ténèbres), disponible en deux versions, la A (que vous pouvez choper en cliquant ici) et la B (cliquez ici). Et si vous aimez les deux visuels, un pack comprenant les deux est aussi de la partie (le lien, c’est ici). De quoi vous préparer à partir At war with Satan, comme dirait le groupe Venom.

escalofriopromo

Read More

Les Contes aux Limites de la Folie

Category: Films Comments: No comments

contesteaser

Avec la série British Terrors, les éditions ESC auront largement réussi leur coup : redorer le blason des films à sketches de la Amicus (on attend encore La Maison qui Tue, ce qui ne saurait tarder), et faire un peu d’archéologie en exhumant une petite rareté du rayon, Les Contes aux Limites de la Folie (1973). D’ailleurs, Tales That Witness Madness n’est pas une production Amicus au sens strict du terme, film parmi les moins connus du rayon omnibus de la période. Et pour cause : sa distribution fut largement salopée par la Paramount qui ne crut jamais vraiment au potentiel commercial du film, au point qu’il est resté inédit sur les écrans français. Ce qui en fait sûrement le titre le plus intéressant de la collection : pas le plus réussi objectivement, mais certainement le plus énigmatique pour le quidam… Un sans faute donc pour ESC, exception faite du Caveau de la Terreur peut-être, qu’on aurait aimé (re)voir dans sa version uncut. Mais bon, la perfection n’est pas de ce Monde.

Read More